AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 A la une [pv. Noa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Alicia Lachance

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 27/09/2014
◖ Messages : 75
◖ Points : 254

MessageSujet: A la une [pv. Noa]   Lun 29 Sep - 0:02

Noa et Alicia ₰ A la une.




Alicia abandonnait sa tablette de temps en temps. Lorsque cela arrivait, elle prétendait que c'était parce qu'elle n'arrivait plus à se concentrer et que les signes dans l'argile redevenaient des pattes de mouche incompréhensibles. Le plus souvent c'était vrai. Elle avait besoin d'arracher ses yeux à la terre cuite pour mieux la comprendre par la suite. Parfois, elle avait juste envie d'arrêter et de laisser un peu de temps à Sam pour reprendre son souffle et éviter au chasseur d'enchaîner les épreuves. Chacune d'entre elle prélevait un tribut sur le chasseur et la jeune femme ne voulait pas être plus responsable de son état de santé qu'elle ne l'était déjà. Elle faisait donc semblant de ne plus arriver à déchiffrer les mots de Dieu et passait à autre chose. La plupart du temps, la prophète se contentait de changer de passer de la tablette à une feuille ou de plonger dans les myriades de dossiers que contenaient le bunker pour trouver un renseignement sur la façon d'éliminer tel ou tel péril surnaturel. Enfin, il lui arrivait tout simplement d'être chargée d'éplucher la presse à la recherche des accidents bizarres ou des éléments surnaturels. Ce matin, la moisson avait été riche et Alicia parcourait maintenant le bunker, un paquet de feuilles à la main à la recherche de Noa.

Lorsqu'elle découvrait des présages démoniaques, c'était à elle qu'elle les apportait en premier. Après tout la chasseuse brune était celle qui l'avait sauvée des griffes de son premier démon et pour cette raison, la prophète pensait à elle au premier chef. Le problème était toujours le même. Une fois que vous aviez mis la main sur un possible cas, il vous fallait trouver un chasseur. Et à chaque fois, ceux-ci semblaient s'être volatilisés. Entre les visions, les traductions, les maux de têtes, les malaises et les crises d'angoisse, Alicia avait parfois un peu de mal à suivre. Elle confondait les heures. Le cycle jour-nuit n'était plus qu'un lointain souvenir enterré par des mois de captivité. La prophète aurait du connaître ces couloirs par coeur. Au lieu de ça, il lui arrivait encore de découvrir des passages inconnus. Ou de se tromper de chambre.

Pour le moment ce n'était pas la sienne qu'elle cherchait mais bien celle de Noa. Elle avait envisagé de l'appeler. Elle s'était retenue au dernier moment sachant que si quelqu'un la surprenait en train de téléphoner à une chasseuse présente dans le bunker elle en entendrait parler pendant des lustres. En plus, un peu de marche l'empêchait de s'ennuyer et de se ramollir complètement. Tournant au coin d'un couloir, elle retint un hurlement de joie en s'apercevant que finalement elle avait réussi à trouver sans aide. Elle s'apprêtait à cogner contre la porte lorsque quelque chose l'en empêcha.

Alicia réalisa que depuis son réveil ce "matin"-là, elle n'avait pas encore pris le temps de s'occuper d'elle. Un instant elle se demanda si elle avait même songé à s'habiller mais un regard à sa tenue lui permit de se rendre compte qu'elle portait bien un jean et un tee-shirt et pas son pyjama. Par contre, elle avait oublié ses chaussures. Effectuant un rapide crochet par l'une des nombreuses salles de bain du bunker, la prophète découvrit que la situation n'était pas si terrible. Certes des cernes bleues creusaient des sillons sous ses yeux. Certes ses longs cheveux blonds étaient en bataille. Certes son allure générale était plus proche de celle d'une clocharde que de celle d'une peintre mais dans l'ensemble, elle semblait bien mieux. Si elle parvenait à trembler pour de bon le tremblement de ses mains peut-être Noa se laisserait-elle convaincre de l'emmener faire un tour dehors. Elle revint vers la porte, tapa quelques coups et s'annonça. "Noa. C'est Alicia. J'ai des présages démoniaques pour toi, si tu es là." Maintenant il n'y avait plus qu'à attendre et espérer...
©clever love.

_________________
I'm a prophet of the Lord
Feeling my way through the darkness guided by a beating heart. I can't tell where the journey will end but I know where it starts. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Noa I. Bluestorm

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 29/05/2013
◖ Messages : 320
◖ Points : 179
◖ En ce moment :

i need to protect her !



i need to save her !



i need to love him !

ALICIASIOBHANOSHAVICTORIA

MessageSujet: Re: A la une [pv. Noa]   Mar 30 Sep - 19:48


   
a la une

   
alicia & noa


   
   
Des dizaines de papiers étalés sur le bureau, une carte des Etats-Unis accrochée au-dessus du lit, Noa est assise en tailleur devant son ordinateur portable à la recherche d’indices. Elle a perdu la trace d’Osha, cela fait des semaines et des semaines qu’elle cherche à la retrouver, cela tend  à la rendre nerveuse, surtout depuis qu’elle a appris que la démone sème les cadavres derrière son passage. Il est donc temps pour Noa de retrouver sa trace et de l’exorciser pour débarrasser l’humanité et sa sœur au passage de la démone. Après leur dernière rencontre, la brunette sait pertinemment que la mission ne sera pas simple et encore moins reposante, mais elle se sent responsable, si quelqu’un doit mettre Osha hors-jeux, c’est bien elle.
Pourtant, elle est loin d’y arriver, chaque piste mène à un cul sac, comme si la démone s’amusait avec Noa, ce qui ne serait pas étonnant. Mais malgré la fatigue et les autres missions, rien ne peut empêcher Noa de laisser tomber, avec de la patience, elle est persuadée qu’elle pourra remettre la main sur Osha et lui régler son compte. Enfin pour le moment, ce ne sont que des interrogations, aucune réponse ne semble vouloir venir jusqu’à elle. Elle a bien fait la rencontre de la fille d’une des victimes d’Osha, mais la piste est froide depuis bien des années, et à part la faire se sentir encore plus coupable, cela ne lui a pas apporté grand-chose.

Noa se remet debout, grimpant sur son lit un stylo à la main avant d’entourer chaque ville dans laquelle Osha a été vue, cherchant à trouver le point commun ou la logique dans ses déplacements. Pourquoi parcourir autant de kilomètres ? Est-elle en mission pour Crowley ? Elle frissonne à la pensée du nouveau roi de l’Enfer et aux nombreux pactes qu’il ne cesse de lui proposer : son âme contre la libération de Shae. Plus il lui propose et plus Noa sent sa volonté s’effriter, est-ce que ça ne serait pas plus simple ? Combattre Osha et Shae a déjà brisé la chasseuse une fois, et choisir la facilité peut lui paraitre atrayant, mais souvent, c’est Victoria qui l’empêche de signer ce foutu contrat. Si Shae a besoin d’elle, Victoria se retrouverait seule car leur chère grande sœur n’a plus l’air de s’inquiéter pour elles comme à la bonne époque. La vue brouillée par les larmes accumulées, Noa sent son cœur se briser encore un peu plus en repensant aux mots blessants que Shae a pu lui dire, elle, cette grande sœur si attentive et aimante, a exploité les points faibles de Noa pour protéger la démone.
Redescendue de son lit, Noa commence à tourner en rond dans cette petite pièce qui lui sert de chambre, comment peut-elle préférer la compagnie d’un démon à celui de ses sœurs ? Il est possible que Noa puisse jamais lui pardonner ce comportement ! De rage, elle envoie tout ce qui se trouve sur son bureau valdinguer au sol tout en poussant un cri de frustration. Tout lui parait tellement compliqué à cet instant qu’elle a envie d’en pleurer, mais ce n’est pas le genre de Noa de pleurer.
Son visage se tourne vivement vers la porte de sa chambre lorsqu’elle entend quelqu’un frapper. Quelle heure est-il ? A-t-elle réveiller quelqu’un avec son accès de rage ? Une vague de soulagement la traverse lorsqu’elle entend la voix d’Alicia à travers la porte. Du bout des doigts, elle chasse les larmes sur le point de couler sur ses joues et ouvre la porte. Les cheveux remontés en un chignon qui cache à présent de nombreux stylos, une vieille chemise bleue et un jean sur les fesses, Noa ressemble un peu à une folle en pleine crise, mais elle s’en moque, cela fait longtemps qu’elle ne s’est pas inquiétée de ce que les autres pouvaient penser de son apparence. Elle fait un petit signe de la tête à Alicia pour l’inviter à entrer tandis qu’elle prend place sur son lit, sans ressentir la moindre gêne quant au chaos qui règne à présent dans sa chambre.
Alicia et Noa se connaissent assez bien maintenant, enfin, aussi bien que Noa laisse les gens l’approcher. Le fait que la chasseuse l’ait sauvé d’une mort certaine alors qu’elle se trouvait face à un démon a créé quelque chose entre elles. Noa ne peut s’empêcher de se sentir responsable d’elle, Alicia fait partie des rares personnes à qui elle n’arrive pas à dire non, comme ce soir par exemple. Si cela avait été quelqu’un d’autre, elle l’aurait envoyé balader sans prendre de pincettes, mais c’est Alicia et les présages démoniaques dont elle a parlé peuvent être un bon moyen de détourner son attention d’Osha quelques temps.

« -Je t’écoute, dis-moi ce que tu as. » demande Noa d’une voix neutre tout en passant la main dans ses cheveux avant de libérer un crayon de sa tignasse brune.
   

   
code by PANIC!ATTACK

_________________
'Cause baby there ain't no mountain high enough, Ain't no valley low enough, Ain't no river wide enough to keep me from gettin' to you. I told you you could always count on me darlin' from that day on, I made a vow I'll be there when you want me, some way, some how.

  © Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Alicia Lachance

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 27/09/2014
◖ Messages : 75
◖ Points : 254

MessageSujet: Re: A la une [pv. Noa]   Sam 4 Oct - 0:22

Noa et Alicia ₰ A la une.




Alicia aurait du le savoir. Avec la nervosité son corps ne répondait plus comme il aurait du. Il semblait parfois avoir sa volonté propre. Ses doigts s'étaient crispés autour des papiers et les avaient froissés. Elle était en train de les lisser lorsque Noa ouvrit la porte aussi ne vit-elle pas tout de suite le visage de la jeune femme. Sa voix lui parut étrange mais absorbée par sa tâche, elle le mit d'abord sur le compte de la fatigue. "J'ai trouvé des présages démoniaques dans une petite zone de Californie. Un coin reculé. Des petites villes, des exploita..." Elle se tut à la seconde où elle releva la tête pour accrocher son regard rougi. Quelque chose n'allait pas. Quelque chose n'allait vraiment pas. Noa était devenu un roc dans la vie de la jeune prophète depuis qu'elle l'avait sauvé des griffes d'Osha et la voir si désemparée lui tordit les entrailles. "Qu'est-ce qui..." Elle ne termina pas sa question. Il n'y avait qu'une chose à sa connaissance, capable de mettre Noa dans un état pareil.

Osha... ou plutôt son vaisseau Shae, la soeur aînée de la chasseuse. Alicia ne connaissait pas les détails mais elle savait quelle croisade menait vraiment les deux cadettes Bluestorm. Elle aurait aimé faire plus mais dans le fond un prophète n'était qu'une antenne détraquée. Elle recevait des visions de manière aléatoire, elle ne pouvait même pas chercher à les provoquer. Elle ne pouvait aider Noa qu'en essayant de rassembler des indices mais elle n'était même pas sûre que ceux qu'elle avait entre les mains indiquaient vraiment la présence d'Osha. "Je suis désolée. Est-ce que tu as envie d'en parler ?" Alicia avait la sale habitude de s'impliquer dans la vie des gens sans leur demander leur avis. Elle entendait des conversations, remarquait les réactions et en tirait des conclusions. Ensuite son esprit faisait le reste et puisqu'elle n'avait pas son art, se mêler des affaires des autres était devenue une question de survie. Mais parfois, parfois elle laissait l'occasion aux autres de refuser. Surtout dans le cas de Noa. La jeune prophète agita les papiers. "Tempêtes électriques, morts subites du bétail. Bien sûr ça indique la présence d'un sérieux client mais je ne peux pas te garantir qu'il s'agit..." Le visage d'O... Shae, se corrigea-t-elle, flasha dans sa mémoire. Son sourire de prédateur et le plaisir qu'elle avait eu à l'envoyer valdinguer dans un mur. "Qu'il s'agit d'Osha."

Elle jeta un regard à l'intérieur de la pièce, découvrant la carte au mur et les papiers éparpillés autour du bureau. De toute évidence, Noa cherchait avec l'énergie du désespoir. À l'heure actuelle, la chasseuse avait l'air de vaciller au bord du gouffre autant qu'elle-même. À voir le carnage, elle avait déjà craqué.

Alicia se mordilla la lèvre un instant, nerveuse. Mais sa décision était prise. Elle rangea les papiers dans sa poche arrière. "Ecoute, Noa, je sais que ce ne sont pas mes affaires mais tu as l'air d'avoir besoin d'aide." Elle évita d'ajouter et de sommeil. Le manque de sommeil au bunker était une affliction courante et elle était trop mal placée pour faire la leçon à qui que ce soit. Ses "nuits" se résumaient à de longues heures d'insomnie au terme desquelles son cerveau finissait par accepter de coopérer. Elle plongeait ensuite dans des cauchemars sans fin ou des visions terribles pour se réveiller haletante, parfois sans le souvenir de la-dite vision. Il lui fallait se calmer, retrouver le fil et essayer de le démêler pour pouvoir en servir une version au moins un peu compréhensible aux chasseurs.  "Laisse-moi te donner un coup de main. J'aurais peut-être une illumination. Ou une vision. Ou peut-être que les articles que j'ai là pourront t'aider." Elle ne lui demandait pas grand chose. Elle ne songeait pas à lui demander de la laisser l'accompagner. Elle avait abandonné quelques semaines plus tôt de participer aux chasses. À l'heure actuelle elle essayait juste d'obtenir l'occasion de se sentir utile et peut-être un jour prochain d'aller prendre l'air quelques minutes à l'extérieur du bunker. "S'il te plaît... Tu veux bien ?" La prophète rassembla toutes ses forces pour un oeillade implorante. Autrefois, la chose avait marché. Sur ses parents, sur ses amis, sur ses relations sentimentales aussi. Elle espérait que les cernes et le côté injectés de sang de ses pupilles ne nuiraient pas trop à l'effet recherché.
©clever love.

_________________
I'm a prophet of the Lord
Feeling my way through the darkness guided by a beating heart. I can't tell where the journey will end but I know where it starts. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Noa I. Bluestorm

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 29/05/2013
◖ Messages : 320
◖ Points : 179
◖ En ce moment :

i need to protect her !



i need to save her !



i need to love him !

ALICIASIOBHANOSHAVICTORIA

MessageSujet: Re: A la une [pv. Noa]   Ven 17 Oct - 10:19


   
a la une

   
alicia & noa


   
   
Sans grand étonnement, Alicia semble s’inquiéter face au chaos qui règne dans la chambre de Noa, mais cette dernière espère qu’elle va rapidement en venir au fait, elle n’a pas spécialement envie de parler d’Osha ce soir, elle est déjà assez tourmentée de la savoir en liberté au milieu d’humains tous plus vulnérables les uns que les autres. Elle veut que la prophète crache le morceau et vite pour pouvoir se plonger sans une affaire rapidement et s’occuper l’esprit au moins le temps d’une chasse. Mais forcément, Alicia n’est pas du genre à faire comme si de rien n’était, cela plait à Noa de la voir si soucieuse à son égard, mais ce n’est pas son job de s’inquiéter pour elle. C’est Noa qui est censée veiller sur Alicia et pas l’inverse, alors, lorsqu’elle lui propose de parler de ses ennuis avec elle, la brunette répond par un vague geste de la main qui veut tout et rien dire à la fois, elle ne sait plus vraiment ce dont elle a envie concernant Osha… Toute cette situation est tellement compliquée que ça lui en donne des migraines !

Noa tend une main vers Alicia pour qu’elle lui donne tous les indices qu’elle a trouvé pour pouvoir les examiner à son tour, mais elle semble plus absorbée par l’observation du désastre qui a eu lieu dans sa chambre que de faire attention à elle. Le regard rivé sur la prophète de la brigade, elle sent le cheminement de sa pensée se faire, et c’est sans grande surprise qu’elle la voit ranger tous les papiers dans la poche arrière de son pantalon. Noa soupire avant même de l’entendre parler, elle sait pertinemment ce qu’elle va lui proposer.

Elle est forte, très forte d’ailleurs, Alicia sait très bien comment jouer sur la corde sensible des gens, Noa se surprend même à hésiter pendant un moment, mais elle se reprend bien rapidement. Même si cela lui fait mal de penser de la sorte, Noa sait qu’Osha est un démon parmi tant d’autres et qu’elle n’est malheureusement pas la priorité de la brigade. Accaparer Alicia pour ses besoins personnels ne serait pas juste, les autres chasseurs ont besoin qu’elle soit concentrée à 100% sur les épreuves. C’est donc avec regret qu’elle secoue la tête.

« -Non. Tu as d’autres priorités que de m’aider avec ma… » Noa se tait avant de prononcer le mot sœur, est-ce que Shae est encore sa sœur ? Après tout ce qu’elle a dit, la chasseuse en doute. « -Avec Osha. La brigade passe avant tout. Et si jamais Osha apprenait de quelque manière que ce soit que tu es sur sa trace, je n’ose imaginer ce dont elle serait capable… »

Etrangement, l’idée de perdre Alicia lui fait aussi peur que celle de perdre Victoria. Elle refuse de laisser quelqu’un d’autre faire les frais d’Osha, si quelqu’un doit affronter la démone, c’est elle et personne d’autre, il est impensable d’impliquer quelqu’un d’autre dans ce combat.

« -Je sais que ce n’est pas simple pour toi. » Noa fait référence à son état physique qui a l’air de se dégrader de plus en plus avec le temps. « -Alors tout ce que je te demande c’est de te concentrer sur les épreuves, mes problèmes ne valent pas la peine que tu t’en inquiètes, je saurai me débrouiller. »

Alicia doit avant tout penser à se reposer et s’occuper des épreuves, lui demander de participer à sa petite chasse à la démone serait presque odieux de la part de Noa qui se rend bien compte que la situation de prophète n’est certainement pas de tout repos.

« -Maintenant donne-moi ça que je jette un coup d’œil sur ce que tu as trouvé ! » dit-elle en tendant de nouveau la main vers la jolie blonde.

   
code by PANIC!ATTACK

_________________
'Cause baby there ain't no mountain high enough, Ain't no valley low enough, Ain't no river wide enough to keep me from gettin' to you. I told you you could always count on me darlin' from that day on, I made a vow I'll be there when you want me, some way, some how.

  © Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Alicia Lachance

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 27/09/2014
◖ Messages : 75
◖ Points : 254

MessageSujet: Re: A la une [pv. Noa]   Lun 20 Oct - 18:35

Noa et Alicia ₰ A la une.




Forcément. Le refus de la chasseuse lui fit mal mais il n'était pas si étonnant. La plupart d'entre eux étaient des loups solitaires obsédés par leur vengeance. Noa n'y faisait pas exception même si elle avait su conserver toutes ses qualités humaines. Alicia savait quand il fallait faire marche arrière et ne voulait pas donner l'impression à son amie – puisqu'elle la considérait ainsi – d'envahir son espace vital. Elle soupira, secoua la tête puis se replongea dans l'affaire. Elle n'avait pas de vision en ce moment et ce répit était bienvenu après l'épuisement. Alicia était libre d'aider les membres de la brigade à chasser les créatures et c'était bien ce qu'elle avait l'intention de faire.

"Bien. Mais sache que tu pourras m'en parler. Si tu changes d'avis." Elle regarda la carte. "Je ne sais pas trop sur quoi... ou sur qui je suis tombée. Je n'ai pas vu de morts étranges. Hormis le bétail, les humains n'ont pas l'air de tomber comme des mouches." Ce qui ne voulait pas dire qu'il n'y avait pas un chien de l'Enfer en maraude. Dans l'ensemble cette histoire était étrange. Même selon ses nouveaux critères. De sa propre expérience, les démons répandaient le malheur et le chaos. Ils se repaissaient de la mort, de préférence lorsque c'était celles d'innocents. Ils n'avaient pas plus de respect pour les humains qui choisissaient de les servir mais si une personne sans histoire pouvait en faire les frais c'était un bonus. Ce démon-là... il avait presque l'air de faire du tourisme. "Honnêtement. Je ne comprends rien. Ses mouvements sont imprévisibles. Un jour, il est là..." Elle pointa e doigt sur un point de la carte. "Et le lendemain on le retrouve à l'autre bout du comté. A bien l'observer on a l'impression qu'il est bourré." Les démons pouvaient-ils seulement s'alcooliser ? La question surgit dans son cerveau d'un coup. C'était idiot mais Alicia nota de faire des recherches à ce sujet. Elle se voyait mal demander à Noa de satisfaire sa curiosité dans sa... situation. Parler de démons était suffisamment douloureux pour la chasseuse sans qu'une prophète en manque de distraction commence à la harceler avec des sujets ridicules. Ce n'était pas le sujet. Elle se reprit.

"J'ai vérifié les registres mais les Hommes de Lettres n'ont rien sur ce coin en particulier. Ça n'a jamais été un centre d'activité démoniaque. En fait, ces patelins méritent à peine de figurer sur des cartes routières. Historiquement il ne s'y est même rien passé de marquant." Leur démon n'avait même pas l'air de faire des pactes. Personne ne s'était retrouvé à la tête d'une petite fortune, il n'y avait eu aucun miracle. La vie continuait comme si de rien n'était hormis les bestioles mortes et les tempêtes électriques. C'était ça plus que le reste qui avait attiré l'attention d'Alicia. Ce comportement erratique et cette absence d'anormalité. Cette créature avait l'air de posséder assez de jus pour perturber le monde autour d'elle par sa simple présence mais elle ne s'en servait tout simplement pas. Elle se contentait d'effectuer des sauts de puce sur une toute petite région insignifiante. Ça n'avait aucun sens.

"J'ai une théorie... en fait." Enfin, elle l'avait dit. Il était temps. Elle n'avait pas osé le mentionner jusque-là. Les chasseurs étaient des "professionnels" et certains d'entre eux appréciaient plus que modérément ses interventions. Mais Alicia pensait Noa assez ouverte d'esprit pour accepter que d'autres points de vue soient valables. Peut-être qu'elle l'écouterait. Ou peut-être qu'elle la trouverait stupide mais de toute façon ça valait la peine d'essayer. "Je pense qu'il cherche quelque chose... ou quelqu'un. Je n'arrive pas à comprendre quoi et ça me rend folle." Elle se tourna vers la chasseuse à côté d'elle dans l'espoir qu'elle dise quelque chose, n'importe quoi, qui la sortirait de cette impasse.
©clever love.

_________________
I'm a prophet of the Lord
Feeling my way through the darkness guided by a beating heart. I can't tell where the journey will end but I know where it starts. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la une [pv. Noa]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la une [pv. Noa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Bells :: HELL'S GATES :: Zone Ouest : Las Vegas; Nevada :: Bunker-