AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 tu restes ma promesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Noa I. Bluestorm

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 29/05/2013
◖ Messages : 320
◖ Points : 179
◖ En ce moment :

i need to protect her !



i need to save her !



i need to love him !

ALICIASIOBHANOSHAVICTORIA

MessageSujet: tu restes ma promesse   Mar 28 Oct - 19:03


 
tu restes ma promesse

 
victoria & noa


 
 
Fatiguée, totalement vidée de ses forces, Noa attrape le dernier sac dans le coffre de la voiture avec laquelle elle vient de faire quelques centaines de kilomètres. La chasse a été infructueuse, ce qui frustre énormément la chasseuse qui aurait aimé aller dégommer du démon ou même quelques créatures, mais la piste du nid de vampires qu’elle a chassé n’a rien donné, à son arrivée, il n’y avait plus aucun vampire mais surtout plus aucune trace de leur passage. Noa a pesté tout le long du trajet pour avoir perdu autant de temps et elle a roulé comme une folle avec l’envie de rentrer au plus vite au bunker. Après avoir posé le sac d’armes emportées sur la table de la pièce principale, elle se précipite dans sa chambre pour se passer un peu d’eau sur le visage dans l’espoir de chasser la fatigue mais ça n’a pas vraiment l’effet escompté. De ses yeux sombres, elle observe son reflet dans le miroir, détestant retrouver des similitudes entre son visage et celui de Shae, lui rappelant que sa grande sœur est encore en cavale quelque part, possédée par un démon, sans qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit.

Jetant la serviette avec laquelle elle s’essuie le visage sur son lit, Noa décide de partir en quête de sa petite sœur, sentant le besoin urgent de poser son regard sur la petite bouille de sa sœur. Elle se rend d’abord dans sa chambre, mais trouve la pièce totalement vide, elle continue donc de la chercher dans les zones communes, mais aucune trace de sa petite tête rousse. Commençant à sentir la panique l’envahir, Noa se rue de pièce en pièce, hurlant presque le nom de Victoria sans avoir la moindre réponse.
Son chemin finit par croiser celui d’un autre chasseur qu’elle attrape plus ou moins violement par le col avant de le secouer dans tous les sens, lui demandant s’il n’avait pas vu Victoria dans le coin. D’abord surpris, le chasseur met quelques secondes avant de finir par répondre, annonçant qu’elle était partie quelques minutes avant l’arrivée de Noa pour aller prendre l’air avec d’autres membres de la brigade. Aussitôt, Noa relâche son emprise tout en laissant échapper un juron avant de se précipiter de nouveau dans sa chambre pour reprendre les clés de la voiture.

Dans un bruit strident, la voiture file loin du bunker avec une Noa plus que furieuse au volant, se jurant de faire comprendre à Victoria qu’elle ne doit plus jamais lui faire un coup pareil. Elle craint de ne pas retrouver la trace de sa petite sœur dans Las Vegas, mais il n’y a qu’un seul endroit où ils ont pu aller. Tout du moins, Noa espère fort les trouver là, le bar dans lequel ils ont tous l’habitude de se retrouver.
Elle fait son entrée dans le bar, le regard encore plus sombre qu’auparavant, scannant la pièce du regard, à la recherche d’une tête rousse. Son regard se pose sur une Victoria riant aux éclats : Noa est à la fois rassurée mais également prise d’envie de meurtre. Elle se précipite vers elle, ignorant l’un des chasseurs qui se trouve en compagnie de sa petite sœur et qui la salue avant d’attraper Victoria par le bras, se moquant bien de lui faire mal ou non.

« -Tu m’expliques ce que tu fais ici ? » hurle-t-elle presque sans faire attention aux regards qui se tournent vers elle. « -On rentre maintenant !! »
 

 
code by PANIC!ATTACK

_________________
'Cause baby there ain't no mountain high enough, Ain't no valley low enough, Ain't no river wide enough to keep me from gettin' to you. I told you you could always count on me darlin' from that day on, I made a vow I'll be there when you want me, some way, some how.

  © Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Victoria Bluestorm

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 15/10/2014
◖ Messages : 22
◖ Points : 185

MessageSujet: Re: tu restes ma promesse   Mer 29 Oct - 21:12

Je me retrouvais encore seule, une fois de plus. Oh, pas vraiment seule, non, il y a avait d’autres personnes coincées dans ce bunker, mais la personne qui comptait le plus à mes yeux en était absente et ça laissait un vide énorme. Alors, en attendant qu’elle daigne revenir, je l’attendais sagement. Pour passer le temps, j’avais dégoté un grimoire que je jugeais quasi médiéval au vu de son état, de son contenu et de ses pages. Un grimoire au sujet des démons. C’était devenu presque une fixation depuis cette histoire d’épreuves et aussi bien sûr depuis que mon ainée avait disparu. Je cherchais tout ce qui pourrait me permettre de les renvoyer là où ils le méritaient et de les empêcher de nuire.

J’étais en train de traduire un passage du grimoire datant de plusieurs siècles à voir les enluminures (c’est joli, mais cela ne facilite pas la lecture, je vous l’assure !), et je devais utiliser toute ma concentration pour parvenir à déchiffrer ce qui y était écrit. Une belle migraine était doucement en train de s’installer confortablement sous mon crâne. D’abord, recopier au propre sur une feuille de papier plus récente, afin de savoir lire ce qui était vraiment écrit. Ensuite commencerait la traduction, ma partie préférée. Pas évident à lire, certains passages avaient été presque effacés par le temps. Par le temps ou par autre chose ? Je répondrais à cette question plus tard. Le livre prenait toute mon attention quand des voix masculines m’appelèrent derrière la porte. Déconcentrée, j’allai ouvrir pour connaitre la cause de ce tapage. Deux de nos colocataires me demandaient si je voulais me joindre à eux. Bon, le grimoire attendrait, j’avais besoin d’aérer mes neurones, et c’était l’occasion rêvée. Et puis, Noa ne pourrait pas dire que je me montrais imprudente, puisque j’aurais une escorte ! Avant de sortir deux autres personnes nous avaient rejointes, attirées elles aussi par la possibilité de se changer les idées.

Cela faisait trop longtemps que j’attendais le retour de Noa. Pas de nouvelles. Jamais de nouvelles pendant une chasse. Mais là, le temps me semblait particulièrement long. Alors quand on m’avait proposé de sortir pour boire un verre, j’avais accepté, bien entendu. Attendre là ne servait à rien, à part à me faire imaginer les pires scénarios. Et j’avais vu assez d’horreurs pour que ce soit particulièrement affreux, merci bien. Cinq personnes, quatre chasseurs, on ne devait pas craindre grand-chose à chercher un peu d’air frais et de bière, non ?

Finalement, notre petite sortie me faisait du bien. Boire un coup et raconter des aventures passées, des quiproquos, des situations embarrassantes, rien de mieux pour se changer les idées et détendre l’atmosphère. Bien sûr, je ne disais pas grand-chose, je n’avais jamais chassé, mais j’avais d’autres histoires qui faisaient rire la galerie. Je riais d’une blague quand je sentis quelqu’un m’attraper le bras et me tirer hors de ma chaise. Quand je vis de qui il s’agissait un sourire vint éclairer mon visage, avant que la réprimande ne fuse. Ce qui eut pour effet de chasser mon sourire pour lui répondre sur le même ton que celui qu’elle avait utilisé pour s’adresser à moi. Comme si elle était la seule à s’inquiéter !

« Lâche-moi ! Tu en as de belles ! Je me morfonds dans ce trou à rat depuis des jours, je t’attends sagement, et toi tu n’es même pas capable de m’envoyer un petit message pour ne pas que je m’inquiète, pour me dire c’est bon, je vais rentrer ! Alors voilà ce que je fais ici : j’essaie de passer le temps et d’éviter de me ronger les sangs. Je bois un verre avec des amis pour penser à autre chose qu’à la possibilité de voir ton cadavre dans les journaux demain à la première heure. Tu ne veux pas que je t’accompagne, soit ! Mais tu pourrais au moins penser à m’appeler quand tu as deux minutes, non ? »

A la voir aussi nerveuse, je pensai que la chasse n’avait pas dû se dérouler comme prévu. Mais elle avait l’air en forme, si sa poigne pouvait être une indication… J’étais heureuse de la revoir mais Bon Dieu qu’elle pouvait être étouffante quand elle était fatiguée !

« Et puis, tu penses qu’un surnat va s’attaquer à quatre chasseurs d’un coup ?! »
Revenir en haut Aller en bas
 

tu restes ma promesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» joke ,promesse d'ivrogne !!!!
» Promesse de technicien
» [help] obtenir une promesse d'embauche pour permis ec
» Gabarit promesse d'achat
» comment obtenir une promesse d'embauche pour permis c ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Bells :: HELL'S GATES :: Zone Ouest : Las Vegas; Nevada :: Centre ville-