AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 “Courage isn’t the lack or absence of fear—It’s overcoming it.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Ash L. Black

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 26/08/2014
◖ Messages : 76
◖ Points : 273
◖ En ce moment :
ses yeux verts...

je suis occupé avec eux:
fooled around and fell in love with Drake
titre du sujet avec toi ?

MessageSujet: “Courage isn’t the lack or absence of fear—It’s overcoming it.”   Mar 28 Oct - 10:59


 

 

Courage isn’t the lack or absence of fear—It’s overcoming it.
Je dois bien l’avouer, pouvoir quitter quelque temps le bunker me ravi au plus haut point. Se sentir en sécurité est une chose agréable, mais se sentir enfermé, je ne supporte tout simplement plus, j’ai besoin de m’aérer l’esprit, prendre l’air mais surtout discuter avec quelqu’un qui comprend à quel point ma situation craint ! Au volant de l’une des voitures de la brigade, je trace mon chemin jusqu’à Albuquerque, impatient de pouvoir y retrouver Alicia. Il a fallu de nombreuses négociations pour que les membres de ma brigade accepte de me laisser partir, mais ils ont rapidement compris que j’avais clairement besoin de me changer l’esprit, je n’avançais pas sur les épreuves et cette vision qui ne cesse de se répéter ne fait qu’augmenter ma frustration. Je déteste bloquer comme ça sur Drake, mais si je n’arrête pas de le voir, c’est qu’il est la clé de quelque chose non ?
Je chasse rapidement Drake de mon esprit, si je suis sur la route en ce moment même, c’est également pour m’éloigner de lui quelque temps, je dois remettre mes esprits en ordre et arrêter de m’imaginer des choses avec lui, s’il est si proche de moi, c’est parce que c’est son job en quelque sorte, rien de plus.

Heureusement pour moi, la route n’est pas bien longue jusqu’à Albuquerque, je gare donc rapidement ma voiture devant le motel dans lequel je vais très certainement dormir, ne me sentant pas de rentrer de nuit. Et puis, c’est un point sur lequel tous les membres de la brigade ont insisté, refusant que je prenne le moindre risque. Lorsque j’ouvre le coffre pour prendre mon sac de fringues, je pose mon regard quelques secondes sur les sacs de sel que Juliette m’a forcé à prendre, m’ordonnant presque de bien me protéger lorsque je serai sur place. Etre loin d’elle est très certainement ce qui est le plus difficile actuellement, même si je la sais très bien entourée et sous bonne protection, je ne cesse de m’inquiéter pour elle. Je pense que ça ne cessera jamais, même si nous réussissons à renvoyer les démons d’où ils viennent une bonne fois pour toute, je ne cesserai jamais de m’inquiéter pour celle que je considère comme une sœur.

Après avoir déposé mes affaires dans ma chambre, je jette un coup d’œil à ma montre qui m’indique bientôt quinze heures, je suis déjà en retard pour mon rendez-vous avec Alicia. En ayant marre d’être enfermé sans cesse, je lui ai demandé de me rejoindre au parc de la ville qui n’est qu’à quelques minutes du motel. En pressant le pas, j’y suis en à peine dix petites minutes et mon regard se pose rapidement sur elle. Alicia, prophète de la brigade de Las Vegas, celle qui a eu beaucoup de difficultés au départ, c’est d’ailleurs à cause de ça que nous nous sommes rencontrés la première fois. Elle était totalement angoissée et j’avais pour mission de la rassurer, je crois que je me suis plutôt bien débrouillée. Je suis heureux de pouvoir la revoir dans d’autres circonstances mais également impatient de voir dans quel état d’esprit elle se trouve.

Lorsque j’arrive à sa hauteur, je la serre rapidement dans mes bras avant de déposer un baiser sur chacune de ses joues. Puis, je l’observe avec un petit sourire, si elle a la même tête fatiguée que moi, je la trouve un peu mieux que la dernière fois que je l’ai vu de mes propres yeux.

« -Dis-moi, comment te sens-tu ? »

Je rentre directement dans le vif du sujet, espérant l’entendre dire que même si les choses sont toujours compliquées, elle réussit à faire face.
© charney

 

_________________

stop pretending 'cause we're going down
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Alicia Lachance

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 27/09/2014
◖ Messages : 75
◖ Points : 254

MessageSujet: Re: “Courage isn’t the lack or absence of fear—It’s overcoming it.”   Dim 9 Nov - 15:20

Ash et Alicia ₰ “Courage isn’t the lack or

absence of fear—It’s overcoming it.




La vieille guimbarde venait de quitter le bunker lorsque Alicia alluma la radio pour pousser le volume à fond en chantant. Euphorisée par la sensation de liberté, elle profita de chaque minute du trajet. Sa vie avait bien changé depuis l'éclair. Elle avait été un prodige de la peinture qui exposait aux quatre coins du monde. Maintenant elle avait l'impression que son excursion à Albuquerque était un périple d'exception. Les prophètes n'avaient pas vraiment l'occasion de s'amuser. Cette sortie n'avait été autorisée qu'après vérification qu'il n'y avait rien de dangereux au Nouveau Mexique et que ni elle, ni Ash risquerait quoi que ce soit de plus grave qu'une tourista carabinée. Mais avec la bouffe qu'on servait chez les Winchester, il y avait peu de chances qu'Alicia soit un jour de nouveau malade d'avoir mangé un sandwich frelaté. Elle était presque sûre d'avoir mangé un sandwich périmé depuis la Préhistoire une nuit de fringale.

Elle regarda son reflet dans le rétroviseur se découvrant sous un nouveau jour. La jeune femme élégante avait laissé place à une marginale aux yeux creusés par des cernes violets. Elle avait perdu des joues et ressemblait peu ou prou au genre de personnes qu'on s'attendait à voir conduire un tout-terrain hors d'âge sur le siège passager duquel était posé un sac doté d'un arsenal occulte. Maigre, hagarde et vaguement inquiétante. Mais aujourd'hui, elle allait retrouver Ash et prendre un peu de vacances après une nouvelle séries de traduction. Passer une journée loin de la tablette était devenu un luxe. Être autorisée à sortir sans escorte faisait presque office de miracle.

Elle arriva à Albuquerque à l'heure prévue, passa un moment à sécuriser sa chambre comme Joey et Chelsea lui avaient appris avant de s'équiper. Elle glissa un pistolet contre sa taille, rassurée par le poids et la froideur de l'arme, un couteau en argent dans sa poche et un peu d'eau bénite dans son sac à main avant de descendre d'un pas guilleret vers le parc où l'attendait son ami.

Elle se rappelait encore comment elle l'avait rencontré. Comment il avait été envoyé pour lui remonter le moral quand elle était au fond du trou, incapable de gérer sa claustration. À ce moment-là, ses crises d'angoisse se déclenchaient n'importe quand et n'importe où. Ash était apparu dans sa vie, ils avaient parlé d'une situation qu'ils étaient seuls ou presque à pouvoir comprendre et l'avait aidée à se remettre en selle.  Inutile de dire qu'elle était plus qu'heureuse de le revoir et qu'elle lui rendit son salut avec enthousiasme.

Sa question ne la surprit pas. Il était mieux placé que n'importe qui pour savoir ce qu'elle traversait. Elle pouvait le voir dans son visage aux traits tirés ou dans sa posture. Il était épuisé, inquiet et pourtant il réussissait encore à se soucier de son sort à elle. "Mieux, beaucoup mieux. Et en partie grâce à toi. " Elle lui asséna une petite tape amicale sur le bras. " Je veux dire, je suis fatiguée et soyons honnête, le poste n'est pas spécialement gratifiant, sans parler de l'absence de salaire et de la couverture sociale inexistante mais je garde le moral. Et toi ? " La question était sincère. Elle s'inquiétait vraiment pour lui. Quelque chose, une ombre, était apparu sur son visage depuis la dernière fois. "Je ne sais pas si tu as prévu un programme particulier pour nos retrouvailles ? Est-ce qu'on se contente d'écumer la ville en semant le chaos sur notre passage ou préfères-tu des activités plus calmes ?" Elle ne savait pas comment les choses se passaient dans la brigade de Dallas mais elle espérait qu'Ash n'était pas traité comme une petite chose fragile. Elle-même avait du batailler des semaines durant pour que les chasseurs acceptent de l'entraîner au moins un minimum.

Spoiler:
 
©clever love.

_________________
I'm a prophet of the Lord
Feeling my way through the darkness guided by a beating heart. I can't tell where the journey will end but I know where it starts. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 

“Courage isn’t the lack or absence of fear—It’s overcoming it.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le courage et la passion ( livre de Bernard Issogola Amaya )
» Jeunechamp, Capitaine courage
» leçon de courage, a voir l'amour d'un père pour son fils
» courage THOMAS
» Courage, les bleus, vous serez bientôt champions du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Bells :: ROUTE 666 :: Albuquerque; New Mexico :: Arroyo Del Oso Park-