AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Someone have troubles ! | Dean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Joey M. Harrison

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 29/05/2013
◖ Messages : 272
◖ Points : 543

MessageSujet: Someone have troubles ! | Dean   Mar 30 Sep - 1:15


Dean & Joey






Someone have troubles ! ▬



HommeHarrison, il faut que tu vienne jusqu'au bar ... Y a un type qui prétend te connaître et, hum, j'crois qu'il est sur le point de déclencher une bagarre.❞ dit l'homme au bout du fil.

JoeyEssaie de le retenir de faire une connerie. J'suis là dans dix minutes au plus.❞ dis-je avant de raccrocher.

J'enfilais des vêtements en quatrième vitesse. L'homme que je venais d'avoir au bout du fil était l'un de mes nombreux ex-patrons. L'un des rare avec qui je m'entendais encore bien ! Il m'avait toujours appelé par mon nom de famille, j'avais l'habitude. Qui pouvait bien être à Lincoln ? Je ne connaissais quasiment personne, à part les habitués du bar où j'avais pu travailler ... Personne au Bunker n'était prévenu que j'étais partie. Un coup de fil de mon père m'avait fait quitter Vegas bien rapidement. Il avait des emmerdes pour pas changer et j'accourais comme toujours à sa rescousse ... Bien que je n'allais pas pouvoir le faire indéfiniment. Je ne savais toujours pas ce qu'il foutait à Lincoln, et il n'était pas prêt à me le dire. En cellule de dégrisement, je n'avais eu droit qu'à 20 minutes de visite. Le pire dans l'histoire, c'est qu'il fallait encore payer sa caution pour qu'il sorte, comme-ci je roulais sur l'or. Merci papa. Je ne peux pas me plaindre, j'ai choisi cette vie mais ... merde il partait où tout l'argent qu'il avait pu économiser ?! J'avais bien une idée là-dessus. Il n'avait pas arrêté de boire comme un trou depuis le décès de ma mère. Complètement bourré tous les jours, je subissais chaque jour sa mauvaise humeur et les coups qui partaient de temps à autre. Il n'avait jamais été violent envers moi jusqu'à ce qu'il ne se maîtrise plus avec l'alcool. Le pire ? C'est que je continuais à le sortir de ses ennuis à chaque fois. Il ne comprendrait jamais la leçon. Mais malgré tout il restait mon père. J’espérais que ça ne soit pas lui au bar, qu'il ne se soit pas fait la malle de taule ... Heureusement que le motel où je créchais ne se trouvait qu'à quelques pâtés du bar. Les clés sur le contact de ma voiture, je démarrais en trombe, risquant au passage de réveiller les autres client du motel. Mais ça, après tout, je m'en fichais. Une personne avait besoin de moi.

Deux minutes plus tard, je me retrouvais coincée à un feu rouge qui ne voulait absolument pas passer au vert. A croire que c'était fait exprès. Pianotant sur le volant avec mes doigts, j'étais entrain de me demander qui pouvait être au bar. Le feu passa enfin au vert et j'appuyais sur le champignon, tout en laissant des traces de pneus sur mon passage. Les rues étaient plutôt déserte en cette soirée de week-end. Ils avaient tous décidés certainement de passer la soirée au cinéma, chez eux à se regarder un bon film. En y repensant, il y avait bien longtemps que je n'avais plus passé de soirée comme ça, pop-corn dans un plat, un vieux film rediffusé à la télévision et un grand verre de soda. Je n'avais plus le temps pour tout ces loisirs que j'avais pu avoir. Les seuls fois où je faisais du shopping, c'est lorsque mes vêtements ne ressemblaient plus qu'à des lambeaux de tissus à force de me battre avec. Je souris un instant avant de reprendre mon sérieux. Sur le chemin, j'espérais tout bonnement que mon ex-patron ait pu retenir ce gars de faire une belle connerie et de se mettre tout un bar à dos. L'enseigne du Lincoln Park Bar and Grill se trouvait à quelques mètres à présent, je le voyais se rapprocher au fur et à mesure que j'avançais. On ne peut pas dire que j'avais pris la peine de parquer ma voiture comme il faut, je risquais même une amande à vrai dire. Aussitôt je verrouillais ma voiture, aussitôt je me retrouvais à l'intérieur du bar. J’eus juste le temps d'apercevoir le visage de cet homme avant de voir un coup de poing voler contre son adversaire. Bon sang ! Qu'est-ce qu'il foutait à Lincoln ?

JoeyDean !❞ criais-je en allant m'interposer et en évitant habillement le coup de poing de son adversaire.



_________________

❝ BECAUSE WE CAN ❞
I don't wanna be another wave in the ocean, I am a rock, not just another grain of sand, I wanna be the one you run to when you need a shoulder, I ain't a soldier but I'm here to take a stand because we can ● Bon Jovi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Dean Winchester

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 27/09/2014
◖ Messages : 42
◖ Points : 131
Age : 24

MessageSujet: Re: Someone have troubles ! | Dean   Jeu 9 Oct - 17:30


Hallelujah, j'ai enfin répondu !Sincèrement désolée mais les cours à la fac, ça prend pas mal de temps...  :cache:  :bril:  :cute:




Go home Dean, You're drunk !



Un bar, je me retrouvais encore dans un bar. Un bar tout ce qu'il y avait de plus ordinaire, même s'il était dans l'ensemble un cran plus classe que tous les autres bars que j'avais un jour fréquenté. Et même si j'avais l'impression que tout semblait toujours se finir dans un bar, je m'y étais habitué par la force des choses. A vrai dire, j'avais tellement l'habitude de venir dans ce genre d'endroit qu'au bout d'un moment, j'oubliais pourquoi j'y venais. Une chose était sûre, j'étais bien plus enthousiaste à y venir pour boire et oublier même pour quelques heures la chasse et tout ce qui avait un rapport avec que pour y chercher des infos. Je me posais quand même une question: comment la soirée avait-elle pu passer de "potable voir même agréable" à "complètement merdique" ?Si je devais être tout à fait franc, je n'en avais pas la moindre foutue idée.

Pourtant, cette soirée avait commencée comme tant d'autres: j'y étais venu soit afin de récolter des informations sur une chasse quelconque, soit passer du bon temps en buvant une bière (si ce n'était plusieurs) et faire semblant d'être complètement bourré afin d'arnaquer quelques pauvres types pensant pouvoir me battre au billard. Inutile de dire que rien ne me faisait autant marrer que de les voir peu à peu perdre le sourire à chaque fois que je gagnais une partie de billard, eux qui étaient au début si persuadés de facilement battre le mec complètement soûl venu les défier une bière à la main. Mais au final, il n'était pas rare que je puisse me retrouver avec un joli pactole en poche.

Pactole qui terminait le plus souvent en bouteilles d'alcool et/ou magazine pornos - ma part du moins car je n'étais pas un grand frère indigne privant son petit frère d'argent de poche - mais là n'était pas la question. Non, si ma soirée était en l'espace d'un seul instant devenu le genre de soirée dont je me serais parfaitement passé, c'était tout simplement car je ne faisais PAS semblant d'être bourré. Et pas qu'un peu, même si je pouvais remercier toutes ces années passées à squatter les bars de m'avoir permis de développer une certaine résistance à l'alcool, résistance qui m'empêchait de rester effondré au comptoir tout en risquant soit de me casser la gueule du haut du tabouret ou vomir toutes mes tripes.

Or, si j'étais parfois incapable de faire preuve de patience en étant sobre, je l'étais encore moins en étant bourré. Je n'étais donc en ce moment pas du tout d'humeur à supporter d'entendre l'un des mecs que j'avais arnaquer me réclamer le fric que j'avais pourtant gagné – même bourré à mort, personne ne battait Dean Winchester au billard – de manière tout à fait honnête...même si une petite voix ressemblant étrangement à celle de Sam me souffla que c'était tout sauf honnête.

- Rends-moi mon fric, c'était de l'arnaque.

T
out en m'accusant, l'espèce d'armoire à glace attrapa une queue de billard et s'avança vers moi, en pensant sans doutes que l'autre gars que j'avais arnaqué et luiallaient réussir à m'effrayer. Ouais, même des vampires étaient plus effrayants qu'eux. Encore que je considérais les vampires comme plus chiants à tuer que réellement effrayants. L'armoire à glace tenta de me frapper avec sa queue de billard mais j'évitais et répliquais avec une droite bien placée.

Plutôt pas mal pour un mec bourré. Voir leur pote ou je ne savais trop quoi se prendre une raclée aurait pu calmer l'autre mais ce ne fût pas le cas. Même si lui aussi se prit une autre droite, et ce avant qu'une jolie blonde ne s'interpose entre lui et moi pour m'écarter en criant mon prénom. La blonde en question ?Joey. Pourquoi je sentais que j'allais me prendre une raclée, et pas une petite venant de sa part ?Soirée de merde, il n'y avait pas d'autre mot...Plus encore en voyant le patron de l'endroit venir vers nous. Note à moi-même: ne plus autant boire, surtout au risque de terminer persona non grata de ce bar. Je regardais Joey.

- Oups...


Code ? RomieFeather




_________________
Look, I don’t need to feel like hell for failing you, okay ?For failing you like I’ve failed every other godforsaken thing that I care about !I don’t need it !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Joey M. Harrison

Voir le profil de l'utilisateur

◖ Date d'inscription : 29/05/2013
◖ Messages : 272
◖ Points : 543

MessageSujet: Re: Someone have troubles ! | Dean   Mer 5 Nov - 2:22


Dean & Joey






Someone have troubles ! ▬



DeanOups ...❞ dit le chasseur face à moi.

C'était tout ce qu'il trouvait à dire ? Quel idiot ! Je soupirais. Qu'est-ce que j'allais bien faire ? Je n'allais tout de même pas me mettre à le frapper parce qu'il avait joué au con ... Déjà qu'il avait perdu toute crédibilité et virilité en étant aidé par une femme alors qu'il allait se prendre une sacrée raclée ... Je ne pouvais pas lui faire ça. Je me tournais pour faire face à l'homme qui avait voulu amocher le visage de Dean et qui avait accessoirement failli me casser le nez pour lui coller une droite dont il ne se remettrait pas. Assommé et l'arcade en sang, c'est par deux de ses camarades qu'il fût aidé à sortir pour je suppose direction l'hôpital le plus proche. Mon ex-patron s'approcha de nous et je dégluti lentement. Bien sûr qu'il allait nous mettre dehors à notre tour, je venais de frapper un homme sans vraiment de raison si ce n'est que pour venger l'homme a qui je venais d'éviter d'aller se faire soigner aux urgences. Il ne nous fît pas sortir mais me fit promettre de payer pour les dégâts que Dean avait fait ... je ne doutais pas qu'il allait également faire payer l'autre costaud que je venais d'envoyer à l'hosto. Mais ... je devais encore payer ?! J'allais en toucher deux mots à Dean lorsqu'il serait plus sobre. Il me prévint que c'était l'unique et dernière fois que Dean faisait du grabuge chez lui. La prochaine fois il se retrouverait aux urgences avec des balles de plombs dans son postérieur. J’acquiesçais à ses paroles. J'étais venue chercher Dean, même si je me demandais encore ce qu'il était venu faire ici, et je ne voulais pas plus d'ennuis que ça. Je risquais bien sûr de ne plus jamais pouvoir travailler ici. Enfin, tant que je pouvais continuer à venir boire une bonne bière de temps à autre cela m'allait. Je trainais Dean à une table vide dans un coin du bar, les regards étaient toujours tournés vers le chasseur. J'allais nous commander deux bières. Soignons le mal par le mal me disais-je.

JoeyAlors, raconte. Pourquoi tu es venu te perdre à Lincoln ? A moins d'aimer se faire taper dessus et presque déclencher une bagarre générale dans ce bar, je ne vois pas ce que tu es venu faire ici. ❞ dis-je en m’asseyant.

Je bus une gorgée de mon verre et le déposa sur la table. La dernière fois que je m'étais retrouvée avec Dean dans un bar c'est également la dernière fois que je l'ai vu après avoir eu les réponses à mes questions. Si on avait pu en rester là cette nuit, mon coeur aurait pu le supporter mais prise d'une pulsion je l'ai embrassé avant de quitter les frères. On en a jamais reparlé après ... Et puis maintenant on se retrouve ensemble dans cette brigade à Vegas. Las Vegas, la ville où j'ai forcé le destin à me faire rencontrer les frères Winchester et là où l'on se retrouve à nouveau. Le destin peut se montrer parfois très drôle. Je le regardais et attendait patiemment sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas

ON ME CONNAIT SOUS LE NOM
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Someone have troubles ! | Dean   

Revenir en haut Aller en bas
 

Someone have troubles ! | Dean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Troubles intestinaux
» dean my friend
» Dean ASTHON
» pekin par dean alberga the king
» Red Dean des Légendes Celtiques, poulain 2010 Bai uni NEW p2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Bells :: HELL'S GATES :: Zone Centrale : Lincoln; Nebraska :: Lincoln Park Bar and Grill-